français | español | english
Online Knowledge Base
Natural Resource Governance around the World

Discussion autour de l’ouvrage d’Étienne Le Roy «La terre de l’autre. Une anthropologie des régimes d’appropriation foncière». Réflexion sur les communs (Vidéo)

Réunion thématique co-organisée par AGTER et par le Comité Technique Foncier et Développement, le 22 mars 2012

Cinquante ans d’expertise et de recherches, à l’échelle du monde, sur les politiques et pratiques foncières ont permis à Étienne Le Roy de consolider progressivement un cadre théorique nouveau pour penser les démarches de sécurisation foncière qu’exige l’impératif de développement durable.

Une relecture des droits fonciers et fruitiers et de leurs liens avec les représentations de l’espace propres aux sociétés qui les ont élaborés, l’analyse de la juridicité des terres détenues « en communs » et l’examen des conditions d’apparition et de généralisation des régimes de propriété privée ont été nécessaires pour l’établir.

Ces recherches permettent aujourd’hui à Étienne Le Roy de proposer un cadre institutionnel au service des changements destinés à garantir la reproduction des sociétés humaines, la gestion patrimoniale, prenant en compte la complexité et le pluralisme juridique.

Le souci de contribuer au dialogue entre la recherche et le politique anime la démarche d’Étienne Le Roy. Cette intention l’avait conduit à participer à la fondation du Comité technique « Foncier et développement », devenu une source privilégiée d’analyses et de propositions pour la Coopération française, dans le domaine de l’appui à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques foncières.

Les travaux d’Étienne Le Roy ont aussi profondément inspiré les réflexions des membres de l’association AGTER sur les droits et la gouvernance des ressources naturelles. Nous sommes particulièrement honorés de pouvoir co-organiser ce débat avec lui et avec le Comité Foncier à l’occasion de la parution de cet ouvrage.

Quatre rapporteurs-discutants, Jean-Pierre Chauveau (socio-anthropologue, Directeur de recherche émérite à l’IRD associé au CEAF), Gérard Chouquer (historien au CNRS, secrétaire de l’association FIEF), Joseph Comby (économiste et urbaniste, consultant indépendant) et Michel Merlet (agronome, directeur de l’association AGTER), tous membres du Comité Technique «Foncier et Développement», ont présenté différentes facettes de l’ouvrage, pour les soumettre au débat avec les participants. Celui-ci été animé par Philippe Lavigne Delville (socio-anthropologue, chercheur à l’IRD sur la production des politiques foncières - UMR GRED). Étienne Le Roy a réagi à ces présentations et répondu aux questions qui lui ont été posées.

Les vidéos intégrales de cette rencontre sont disponibles sur cette page.

Partie 1 : Introduction et intervention de Jean-Pierre Chauveau

Partie 2 : Intervention de Gérard Chouquer

Partie 3 : Intervention de Joseph Comby

Partie 4 : Intervention de Michel Merlet

Partie 5 : Débat avec la salle (Extraits)

Le 20 mars 2012 l’association AGTER a organisé avec le Comité Téchnique Foncier et Développement une réunion thématique pour une présentation à plusieurs voix de l’ouvrage d’Etienne Le Roy La terre de l’autre. Une anthropologie des régimes d’appropriation foncière (éditions LGDJ, lextensoéditions. Paris, 2011) et une discussion avec l’auteur

Etienne Le Roy est professeur émérite d’anthropologie du droit à l’Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne où il a dirigé le Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris de 1988 à 2007 et le DEA d’Études africaines, puis le master d’Anthropologie du droit. Docteur en Ethnologie (Université Paris 7) et en Droit (Faculté de droit et des sciences économiques de Paris), il a réalisé sur des terrains africains, européens et américains une observation participante et une expertise des pratiques juridiques en privilégiant deux domaines, la justice et les politiques foncières. Après Le jeu des lois, une anthropologie « dynamique » du droit (LGDJ, Paris, 1999) et Les Africains et l’Institution de la Justice (Dalloz, Paris, 2004), la présente publication s’appuie sur les multiples textes (ouvrages, articles, études et rapports) qu’il a consacrés au « foncier » comme fait social total et qui ont contribué au renouvellement d’une approche anthropologique et à la reconnaissance d’une expertise française à l’échelle internationale.

Nous remercions la Fondation Charles Léopold Mayer (FPH) d’avoir accueilli cet événement dans ses locaux. La FPH a soutenu la création et le fonctionnement d’aGter depuis sa création en 2005, et l’association a largement bénéficié de la réflexion des membres de ses réseaux.

Top