français | español | english
Fondo Documental Dinámico
sobre la gobernanza de los recursos naturales en el mundo

Les structures agraires en Roumanie. Synthèse d’une étude de l’ASP et d’AGTER (2012)

Resumen

En Roumanie, pays membre de l’Union Européenne depuis 2007, l’existence d’une agriculture duale, où coexistent de très petites exploitations et des structures de production céréalières de plus en plus importantes, constitue à la fois un héritage de la collectivisation et le résultat des politiques socio-économiques qui ont influé sur la manière dont les propriétaires ont finalement perçu et utilisé les terres reçues lors de la décollectivisation.

L’asservissement graduel des paysans à partir du XVIème siècle, la longue période féodale et les faibles résultats des différentes réformes agraires ont contribué au maintien de fortes inégalités entre les détenteurs et les non détenteurs de terres jusqu’à la moitié du XXème siècle. Installé au moment où les petits paysans commençaient à peine à s’habituer à leur statut de propriétaire et visant une standardisation de la société, le régime communiste a mis fin au potentiel de développement agricole individuel tout en généralisant un modèle d’agriculture basé sur le modèle soviétique.

Décollectivisation

A la fin du régime communiste, la décollectivisation et la transition vers l’économie de marché représentent une étape cruciale dans l’évolution de l’agriculture roumaine. Toutefois, les problèmes économiques spécifiques aux périodes de transition se rajoutent à la superposition de textes législatifs et à la difficulté de mettre en place le sinueux processus de redistribution des terres. Par conséquent, en retournant vers les campagnes, les nouveaux propriétaires réduits à la pratique d’une agriculture de subsistance, consacrent un rôle d’atténuateur des tensions sociales à ce secteur.

Agriculture duale

Cette importance accordée à l’agriculture de lopin, la préférence pour les produits provenant des jardins familiaux sont des caractéristiques fortes et encore actuelles de l’agriculture roumaine.

Malgré le vieillissement de la population agricole, le départ des jeunes qui préfèrent travailler en ville ou les migrations des travailleurs saisonniers, les villages roumains sont encore remplis de jardins-vergers. A côté de cette agriculture de lopin, une spécialisation des grandes exploitations dans la production de céréales et oléagineux se développe, le paysage agricole étant toutefois assez diversifié en fonction de la région du pays. Il faut prendre en compte que l’accumulation de milliers d’hectares par certains grands agriculteurs a été principalement possible grâce au fait que des nombreux petits propriétaires préfèrent louer leurs terres.

L’Union Européenne

Suite à l’intégration de la Roumanie dans l’UE, les fermiers roumains deviennent bénéficiaires de la PAC. Le système de paiement simplifié, à l’hectare favorise principalement ceux qui travaillent des très grandes surfaces. Toutefois, le budget du deuxième pilier de la PAC, plus important que celui prévu pour les aides directes, élargit la possibilité de bénéficier de ces fonds à d’autres catégories de fermiers.

Cependant, faute d’une représentation active du monde agricole, l’accès à l’information, l’accompagnement et le suivi de ces programmes peuvent s’avérer problématiques. Ainsi, la mise en place des structures indépendantes qui fassent le lien entre les agriculteurs et les centres de décision demeure indispensable.

Le monde rural et l’agriculture roumaine sont toujours en quête d’un modèle de développement, les politiques semblent toujours chercher une position qui articule le statut de pays membre de l’UE avec les spécificités nationales, ce qui rend l’étude de l’agriculture roumaine très intéressante, notamment sous l’angle européen.

Cette étude a été réalisée par Raluca Batagoiu, dans le cadre d’un stage réalisé auprès de l’Agence de Services et de Paiement (ASP) et d’AGTER.

La synthèse de l’étude est aussi disponible sur le site de l’ASP [www.asp-public.fr/etudes->www.asp-public.fr/etudes]. Contact : mission-etudes@asp-public.fr

Voir le texte complet de l’étude Histoire agraire et politiques foncières en Roumanie.

Descargar el documento