français | español | english
Fondo Documental Dinámico
sobre la gobernanza de los recursos naturales en el mundo

L’humanité en état de manque d’espaces agricoles et forestiers. Conférence de Robert Levesque (Vidéo)

Réunion thématique d’AGTER du 12 Janvier 2009

L’humanité est en état de manque d’espaces agricoles et forestiers. La crise alimentaire, la crise énergétique, la dégradation des sols, l’érosion de la biodiversité, la gestion de l’eau, l’urbanisation, posent aujourd’hui le problème de la gestion des espaces agricoles et forestiers dont dispose l’humanité. La nécessité de limiter sans tarder le réchauffement climatique entraîne de nouvelles contraintes.

Robert Levesque a abordé dans cette conférence un des sujets brûlants de notre époque. Il nous explique que la quantité et la qualité des espaces naturels diminuent alors que les besoins ne cessent d’augmenter. L’humanité dans son ensemble se trouve confrontée aux limites physiques de la planète. Ces problèmes globaux, et donc leurs résolutions, résultent de tout un ensemble de décisions locales, publiques et individuelles.

Le bref extrait que nous publions sur cette page offre quelques repères globaux, indispensables pour initier la réflexion.

La discussion que la conférence de R.Levesque a provoquée a été très animée. Nous serons amenés à revenir sur ces différentes questions sur le site d’AGTER et au cours de prochaines réunions thématiques. C’est notre rapport à la nature, aux ressources naturelles, aux espaces agricoles et forestiers qui doit être fondamentalement revu.

Robert Levesque démontre que le développement de politiques de préservation des espaces naturels est incontournable au niveau mondial si nous voulons, à l’échelle de la planète, pouvoir lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Au regard de la vitesse de dégradation des ressources, il nous faut agir sans attendre. C’est urgent, mais les moyens pour y parvenir sont encore loin d’être clairement établis.

Robert Levesque est Directeur de Terres d’Europe - SCAFR (Société de Conseil pour l’Aménagement Foncier Rural), bureau d’études sur le foncier qui travaille pour la FNSAFER. Il est membre d’AGTER.