français | español | english
Fondo Documental Dinámico
sobre la gobernanza de los recursos naturales en el mundo

INDE. Ekta Parishad poursuit son combat pour la réforme agraire. Octobre 2009

Les « Satyagrahi » vont marcher sur le Parlement Indien

Escrito por: Anil Gupta, Ajoy Chaudhuri, Elodie Kergresse (Ekta Parishad Communications Team)

Fecha de redaccion: octubre 2009

Organizaciones: Ekta Parishad

Tipo de documento: Artículo / documento de difusión amplia

Resumen

3ème jour de protestation du mouvement « Satyagraha » concernant la politique de réforme agraire nationale.

5000 personnes issues de communautés défavorisées se sont rassemblées à Jantar Mantar, à New Dehli.

5000 « Satyagrahi » – des militants non violents- ont dormi sur la route tout en faisant la grève de la faim pour exiger la déclaration de la politique de la réforme agraire nationale et UNE MEILLEURE APPLICATION de la loi de reconnaissance du droit forestier.

New Dehli, le 31 Octobre 2009

La question du contrôle et de l’appropriation des terres par la population est au centre des droits des moyens d’existence et de la dignité que les gouvernements ont depuis longtemps délibérément négligés. Le long défilé « Janadesh 2007» entrepris par Ekta Parishad du 2 au 29 Octobre 2007 avait pour but de ramener sur le devant de la scène politique et sociale les questions foncières. Suite à cela, le gouvernement Indien a formé le Comité National des Réformes Agraires dépendant du Ministère du Développement rural et la Commission Nationale des Réformes Agraires présidée par le Premier Ministre. Le rapport du Comité contenant les orientations politiques générales a été soumis à la Commision et il faut maintenant que celle-ci élabore et affirme la Nouvelle Politique de Réformes Agraires. Le but de cette «Satyagrah» est de faire pression sur la Commission pour qu’elle entame ces actions. Rajagopal PV, président d’Ekta Parishad et membre de la Commission des Réformes Agraires Nationales a déclaré que cette politique était intimement liée aux problèmes de pauvreté et d’insuffisance alimentaire et que le gouvernement devait y remédier immédiatement.

Plus de 5000 personnes représentant les ouvriers agricoles ne possédant pas de terre, les petits agriculteurs, la plupart issus des communautés « dalit » (intouchables) et « adivasi » (tribales) de 11 états se sont rassemblées à Jantar Mantar. Ces personnes ont l’intention de continuer à dormir à la belle étoile, à jeûner pendant la journée, ne mangeant qu’un repas le soir, jusqu’à ce que le gouvernement et la Commission Nationale des Réformes Agraires affichent clairement le contenu et les délais prévus pour la mise en place de la Nouvelle Politique des Réformes Agraires.

Ramesh Sharma d’Ekta Parishad a déclaré que le Ministre du Développement Rural a appelé à un rassemblement le 13 Octobre dernier et que l’attitude générale du gouvernement ne reflétait pas l’urgence et l’importance exigées par la déclaration et la mise en œuvre de cette politique.

Shri Govind Acharya, un partisan actif de Swadeshi et «Convenor» de Rashtriya Swabhiman Andolan s’est adressé à plus de 5000 «Satyagrahis» aujourd’hui. S’exprimant tantôt en Bhojpuri courant et en Chhatisghari, il a déclaré que le véritable indicateur d’un développement réaliste des zones rurales est l’affranchissement de la faim et de la peur. Mais aujourd’hui, les conditions de vie et les moyens de subsistance de millions de ruraux dans le pays sont loin d’être sécurisés et de ce fait les actions non–violentes comme cette« Satyagraha » sont d’autant plus justifiées.

Shri Ran Singh Parmar, «Convenor» National d’Ekta Parishad , a déclaré que le gouvernement continuait à prétendre qu’il n’y avait pas de terres disponibles pour les pauvres, alors que des centaines et des milliers d’hectares sont cédés aux entreprises industrielles, minières ou autres, publiques et privées; ce double jeu doit cesser.

Shri Pradeep Priyadarshi, un défenseur du droit à la terre du Bihar a indiqué que le gouvernement Fédéral de Bihar venait de déclarer que, pour des raisons politiques variées, il n’avait pas l’intention de mettre en application le rapport de la Commission Bandhapadhyay. En 2008, le gouvernement du Bihar avait créé une Commission de Réforme Foncière Fédérale sous la coupe de D.Bandhapadhyay et reçu son rapport «bien équilibré» , indiquant les lignes directrices des réformes foncières, destinées à éradiquer la pauvreté et la faim. Grâce aux actions non-violentes de la population et aux pressions d’Ekta Parishad et d’autres organisations au cours de l’année écoulée, le Premier Ministre du Bihar, Nitish Kumar, a finalement décidé , après presque un an, de réétudier ce rapport avec son cabinet. Cependant, la position du gouvernement est regrettable.

Shri Shanawaz Khan, le Secrétaire National du NSUI, a rencontré le Président d’Ekta Parishad, ainsi que d’autres militants seniors à la «Sathyagraha». S’engageant à apporter son soutien aux problèmes rencontrés par la population soulevés par l’organisation, il a assuré qu’il informerait le Premier Ministre Manmohan Singh, la Présidente du Parti Congressiste Sonia Gandhi et le Secrétaire Général Rahul Gandhi de ces questions.

Le deuxième jour, le 30 Octobre,une délégation conduite par Ransingh Pamar, «Convenor» National D’Ekta Parishad, a rencontré Digvijay Singh, Secrétaire Général du Comité du Congrès de l’Inde et l’ex Premier Ministre du Madhya Pradesh. Il a informé le Bureau du Premier Ministre des revendications des «Satyagrahi» et a déclaré qu’une délégation serait reçue le 31 Octobre, soit par le Premier Ministre Manmohan Singh, soit par le Secrétaire d’Etat Prithviraj Chauhan .

La «Sathyagraha» entame son troisième jour de protestation, démontrant toujours autant d’enthousiasme, tant dans ses chants que dans ses slogans et dans sa détermination à supporter davantage d’épreuves au cours de sa longue lutte pour les droits, l’accès et la gestion des ressources que constituent la terre, l’eau et les forêts.

L’organisation tiendra une Audience Publique Nationale toute la journée; des dirigeants de communautés témoigneront de leur situation et de leurs problèmes rencontrés. Cette présentation sera suivie d’une conférence de presse donnée par Rajagopal P.V , le Président d’Ekta Parishad et les Présidents des Conseils Etatiques.

Dans la soirée, se déroulera une réunion de prière au cours de laquelle 5000 personnes tenant à la main des bougies allumées, rendront hommage aux trois personnes qui ont perdu la vie durant le long défilé de «Janadesh» en 2007 .

D’ici là, si aucune promesse ne sort du Cabinet du Premier Ministre, les 5000 personnes réunies à Jantar Mantar se dirigeront vers le Parlement dans le but de soumettre leur mémorandum, le 1er Novembre 2009.

Jantar Mantar, New Dehli, le 31 Octobre 2009

Anil Gupta; Ajoy Chaudhuri; Elodie Kergresse. Ekta Parishad Communications Team

Traduit de l’anglais par Sylvie Ferrer Valls