français | español | english
Fonds documentaire dynamique sur la
gouvernance des ressources naturelles de la planète

Uruguay. Financiarisation de l’agriculture et concentration des ressources: quels acteurs et quelles dynamiques ?

Extraits de la réunion thématique AGTER #50 du 27 avril 2017

Les deux vidéos présentent une synthèse de la conférence.

Partie 1

Partie 2

Depuis le début des années 2000, l’Uruguay connaît d’importants mouvements de capitaux vers le secteur agricole. A l’image d’autres pays du Cône Sud, comme le Brésil et l’Argentine, ces mouvements ont lieu à la fois vers le foncier et vers les productions végétales et animales, ainsi que vers les activités en amont et en aval de la production.

Ce phénomène, souvent désigné globalement sous le nom « d’agrobusiness », recouvre des agents économiques, des objectifs de placement et des formes productives différents. Certains de ces agents économiques, tels les grands «pools de culture», ont déjà disparu du pays, quand d’autres ont réorienté le cœur de leurs activités au cours des années 2010. Ces placements ont été permis par une politique économique et agricole favorable, générant des devises qui ont alimenté un certain nombre de politiques sociales.

Maëlle Gëdouin présente les multiples formes que revêt la financiarisation de l’agriculture en Uruguay, les contextes économiques et sociaux qui l’ont portée et ses impacts sur la concentration des ressources et les systèmes agraires du nord de l’Uruguay, aujourd’hui en pleine mutation.

Maëlle Gédouin est Docteure de l’IAVFF (Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France, anc. ABIES, Paris). Sa thèse a porté sur l’« Agrobusiness du soja et de la viande en Uruguay : financiarisation des systèmes agraires et nouvelles différenciations sociales et productives en agriculture »